Sénégal

  • Habitants : 16,3 millions
  • Revenu annuel par habitant : 3 670 USD
  • Près de 4 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable, la majorité d’entre elles vivant en zones rurales.
Regarder la video

Oshun a été créé à l’initiative de 3 entreprises françaises, dont la Société du Canal de Provence, pour traiter la question de l’eau potable au Sahel.

Au Sénégal, une grande partie de la population est encore confrontée à des difficultés d’accès à l’eau potable, notamment à un accès inégal à l’eau potable et aux services d’assainissement.

Oshun fournit un système de traitement de l’eau compact, facile à gérer et conçu en interne, qui est installé dans un kiosque et qui traite l’eau provenant du forage voisin. Ce kiosque est géré par un entrepreneur local, généralement une femme, qui vend l’eau aux communautés locales à un prix abordable. Ils opèrent actuellement 45 kiosques à eau équipés d’une gamme de traitements autonomes de l’eau, et prévoient de poursuivre leur expansion au Sahel.

1,8 million

litres vendus en 2019

65

femmes employées + femmes investisseurs directs par le biais de GIE

50

de kiosques d’eau

Aida

Responsable du kiosque, Sénégal

Quand j’étais petite, je rêvais d’être une “femme d’affaires”. J’ai été élevée par un agriculteur dans un village loin du Dakar animé et j’ai eu la chance de pouvoir aller à l’école et de travailler à la réalisation de mes rêves. Quand Oshun est venu dans mon village, à la recherche d’entrepreneurs pour gérer des kiosques d’eau, j’ai su que c’étaitle travail dont j’avais rêvé. J’étais heureuse de savoir que ma fille et les autres filles n’auraient pas à marcher sur le même chemin que moi pour aller chercher de l’eau. Je suis devenue une entrepreneure. Aujourd’hui, je suis une vraie femme d’affaires.”