Bangladesh

  • Habitants : 163 millions
  • Revenu annuel par habitant : 4 560 USD
  • 41 % de toutes les sources d’eau améliorées au Bangladesh sont contaminées par la bactérie E. Coli (source)
  • Au Bangladesh, on estime que plus de 20 millions de personnes risquent de boire de l’eau contaminée par l’arsenic. (source)

Drinkwell opère également en Inde

Regarder la video

Minhaj Chowdhury, boursier Fulbright aux Etats-Unis, rendait visite à sa famille au Bangladesh chaque été et s’est vite rendu compte que l’accès à l’eau potable était un problème grave dans tout le pays.

Pour des raisons géologiques, l’eau du Bangladesh est contaminée par l’arsenic, un contaminant sans goût qui, à long terme, cause de graves problèmes de santé.

Refusant une carrière professionnelle aux États-Unis, Minhaj a décidé de créer Drinkwell, une entreprise sociale axée sur la technologie qui alimente des infrastructures hydrauliques au Bangladesh et en Inde. Grâce à un partenariat public-privé avec la compagnie des eaux de Dhaka, la capitale du Bangladesh, Drinkwell a déjà ouvert plus de 200 kiosques à eau dans les zones les plus densément peuplées de cette ville, où 4 millions de personnes vivent sans accès à l’eau potable. D’autres villes du Bangladesh suivent maintenant et de nouveaux kiosques sont en cours d’ouverture.

202

kiosques au Bangladesh

322

emplois créés

500

Ambition : 500 kiosques d’ici 2022

Asma

ouvrière dans l’habillement, Dhaka, Bangladesh

Un jour seulement après mon mariage, mon mari et moi avons mis nos affaires dans un petit sac et avons tout laissé. Notre destination à la recherche d’un avenir meilleur était Dhaka, la capitale. J’ai trouvé un emploi dans une usine de vêtements, et mon mari comme chauffeurde rickshaw. Comme nos revenus ne sont ni réguliers ni assez élevés pour nous permettre de louer un appartement, nous vivons dans le bidonville avec nos deux beaux enfants. 

Au centre du bidonville se trouve une pompe à eau où certains des résidents obtiennent de l’eau pour les besoins quotidiens, comme boire, cuisiner et se laver. Mais cette eau n’est pas potable, il y a desbactéries et du fer dans l’eau, ce qui est un gros problème au Bangladesh. Je n’utilise plus l’eau du bidonville, car il y a de l’eau potable disponible près de la communauté. Chaque matin, je me rends au kiosque à eau de DrinkWell, pour y collecter de l’eau potable. 

Je sais que cette eau est saine et que le prix est acceptable, même pour notre budget. Le changement est vraiment important pour notre santé. Mes enfants ne manquent plus l’école et avec mon mari, nous pouvons travailler plus régulièrement. Je constate que l’accès à l’eau potable a un impact significatifsur notre vie quotidienne”